Gymnase Jacques Allinéi
|
04.93.63.84.80
Azuréa club Golfe-Juan Vallauris Basket ball
#GOGOLFE
Pour son dernier match de la saison devant son public, l'Azuréa l'a emporté face à Marseille en récupérant de plus le goal average du match aller (-11).
 
Une rencontre tendue qui débute pourtant bien pour nos locaux par Deblangy en pénétration (4-2 après 2 minutes de jeu). Mollinari perfore plusieurs fois la défense marseillaise, bien secondé par la puissance de Bonelli à l'intérieur (12-6 à la 5e minute). De son côté, le SMUC réagit bien par son meneur de jeu Vergnes pour rester dans le sillage de Golfe (18-12, 9e) qui conclut ce premier quart-temps crispé par un panier à trois points signé...Vullin (21-12).
 
Dans le 2e acte, la défense visiteuse se resserre et laisse moins de possibilités à nos locaux qui perdent beaucoup de ballons. Le SMUC en profite alors pour revenir au tableau d'affichage par Atembina (26-21, 15e). Suite au passage en défense de zone, Golfe respire enfin et repart de l'avant sur jeu rapide puis à l'intérieur par Benzeval. L'Azuréa rentre alors logiquement aux vestiaires avec cinq unités d'avance 33-28 même si tout reste encore à faire !
 
A la reprise, Golfe s'appuie encore sur la puissance de Benzeval bien servi par Lellouche (40-32, 22e). On sent que l'ACGJV maîtrise son sujet mais elle n'arrive pas pour autant à distancer pour de bon son adversaire (42-34, 25e). D'autant qu'un passage à vide local permet aux visiteurs (par le duo Gros Rosanvallon-Giaimo) de passer un 7-0 à nos coéquipiers et voir l'écart fondre comme neige au soleil (42-41 à la 27e) ! Suite au temps mort, Vullin donne de l'air aux siens avant que Deblangy ne redébloque une nouvelle fois la situation pour conclure ce 3e quart-temps 53-43 !
 
Dans les dix dernières minutes, face à une formation phocéenne qui peine de plus en plus physiquement, Golfe Juan va régulièrement conserver sa dizaine de points d'avance grâce à une bonne défense et de nombreuses interceptions (60-53 puis 66-57 à la 39e). L'objectif de gagner de douze points n'est pas loin... et va se concrétiser par un ultime panier à trois points au buzzer de Carlo Vullin (71-59) !!
 
Le capitaine Jerome Lellouche est alors gratifié d'une longue standing ovation remplie d'émotion à sa sortie du terrain car il s'agissait de son dernier match à Allinéï après plus de 15 années au club.
 
Merci à tous les supporters et les dirigeants pour cette belle saison qui a vu les hommes de Brice Tradevet réussir leur pari du maintien en Nationale 2.
 
Dernier match samedi prochain à St Chamond pour clôturer définitivement cette saison 2011-2012 !
 
Réactions: Jérôme Lellouche: "Je tiens à remercier ma famille, tous les supporters, les dirigeants et mes coéquipiers qui m'ont si chaleureusement soutenu durant toutes ces belles années. Je souhaite à présent une excellente continuation à l'Azuréa qui est et restera dans mon coeur pour toujours ! Un énorme Merci à tous !"
Sacrée déculottée !
 
Golfe Juan a subi une belle correction hier soir sur le "parquet" d'Annonay en s'inclinant très lourdement 106 à 75 ! Nos protégés étaient privés de Yann Mollinari (blessure au tendon d'achille) et ne pouvaient véritablement compter sur Jérome Lellouche, trop diminué par une côte fêlée.
 
L'Azuréa est tout de même sacrément passé au travers lors de cette 22e journée en étant copieusement dominé dans tous les secteurs de jeu par une belle équipe du BCNA.
 
Dès le début de la rencontre, les locaux prennent les visiteurs à la gorge et leur infligeant un 6-0 sur jeu rapide et tirs lointains. Golfe laisse passer l'orage en s'appuyant à l'intérieur par le duo Benzeval-Galas (12-9 à la 5e minute). Mais Annonay remet immédiatement plusieurs accélérations conclues à chaque fois par des tirs extérieurs. Ainsi les locaux, poussés par leur public, prennent logiquement dix points d'avance à la fin du 1er quart-temps 23-13.
 
Rien ne s'arrange en ce début de 2e acte: Golfe Juan confond vitesse et précipitation, perd trop de ballons et se fait sanctionné par une superbe adresse locale signée Landy (28-17 à la 12e). Clairement, Golfe Juan oublie de défendre et se fait prendre trop de rebonds offensifs. Le BCNA en profite encore par Tadic sous les panneaux pour augmenter son avance au tableau d'affichage (42-27, 15e puis 49-33 à la 19e minute). La mi-temps est alors atteinte sur le score de 51 à 36 en faveur des locaux.
 
Assommés nos azuréens ? Non, car au retour des vestiaires, l'Azuréa part avec d'autres intentions, notamment défensivement. Les duels sont gagnés et le jeu rapide peut enfin s'exprimer par Deblangy. Si bien qu'en l'espace de trois minutes, Golfe Juan refait son retard grâce à un jeu collectif retrouvé: 53-44 (22e) puis 57-51 à la 24e.
On se dit alors qu'un nouveau match va débuter et que l'ACGJV va peut-être jouer les trouble-fêtes dans ce match... Utopie car malheureusement, la 2e partie de ce 3e quart-temps va être tout simplement catastrophique. Les locaux retrouvent leur adresse, un temps perdue, en enchainant cinq paniers à 3 points consécutifs ! A l'inverse, Golfe déjoue en attaque en replongeant dans ses travers individualistes ! Ainsi, en quatre minutes, Golfe encaisse un terrible et assassin 17-2 (de 61-53 à 78-55 à la 29e) !
 
Le match est alors définitivement plié, d'autant que les hommes de Brice Tardevet semblent abdiquer devant l'euphorie qui gagne à présent l'ensemble de la salle. Durant tout le 4e quart-temps, les deux équipes font tourner leur effectif et même à ce jeu, ce sont les jeunes locaux qui prennent l'ascendant en jouant simplement et surtout très efficacement. Golfe Juan n'arrive plus du tout à jouer au basket et laisse pleuvoir les contre-attaques ou les paniers à trois points, toujours par ce diable de Landy (84-57 puis 92-64). Le BCNA passe même la barre des 100 points sur un dunk du jeune Montoya (100-72, 39e), avant de conclure définitivement sur le score sans appel de 106 à 75 !
 
Une sacrée déculottée pour nos protégés qui n'en finissent plus de perdre, enregistrant le 6e revers consécutif. Il est ainsi impératif de gagner samedi prochain à domicile face à Roche la Molière.
L'Azuréa a parfaitement rempli son contrat en alignant un 3e succès dans sa série de trois matchs consécutifs à la maison, en venant logiquement à bout de Nord Ardèche sur le score de 86 à 67. Et cette fois, Golfe Juan a su mener de bout en bout et s'appuyer sur une très bonne 2e mi-temps pour créer un bel écart final.
 
Malgré une parité qui dura deux minutes (5-5), l'Azuréa prend rapidement les commandes au tableau d'affichage par un Robin Deblangy omniprésent en attaque qui inscrit les sept premiers points de son équipe. Nord Ardèche n'est pas en reste non plus et s'appuie sur Guilhot pour rester au contact (12-9, 5e). Mais notre artilleur de service, Carlo Vullin enquille deux paniers lointains pour conclure ce premier quart-temps plutôt offensif sur le score de 22 à 19.
 
Golfe poursuit sa marche en avant par Lellouche (27-21), bien relayé par Galas à l'intérieur. Si bien que l'écart se crée en faveur des locaux après 15 minutes de jeu: 35-26. Mais, les visiteurs laissent passer l'orage et continuent de provoquer de nombreuses fautes, souvent agrémentées du panier supplémentaire. Et voici, le BCNA qui recolle quelque peu au score 40-34 puis 41-36 à la pause.
 
A la reprise, l'Azuréa est bel est bien décidé à enfoncer le clou en développant une défense beaucoup stricte. Joseph Galas fait le ménage sous les panneaux ce qui oblige les visiteurs à passer en défense de zone. C'est alors que Golfe va enchainer une série de cinq paniers à trois points dévastateurs qui leur permet de prendre 13 puis 19 points d'avance (51-38 puis 66-47 à la 29e minute).
 
Lors du dernier quart-temps, l'Azuréa se contente de gérer son avance tout en continuant d'intensifier sa défense. Les visiteurs sont étouffés et ne résistent que par Tadic à l'intérieur (71-55, 32e). Le nom du vainqueur est connu depuis de longues minutes malgré quelques sursauts visiteurs. L'ACGJV domine très logiquement son adversaire et peut compter sur l'adresse à mi-distance et aux lancers-francs de Jérémie Bonneli pour alimenter la marque (77-58 puis 84-65).
 
Une victoire finale nette et sans bavure pour nos protégés qui régalent une nouvelle fois leurs nombreux supporters et qui tenteront samedi prochain de faire une résultat à Roche dans un match qui s'annonce beaucoup plus difficile.
L'Azuréa au bout du suspens !!
 
Une chose est sûre: il ne fallait pas être cardiaque hier soir au gymnase d'Aubenas tant la fin du match fut palpitante et indécise jusqu'à la dernière seconde ! Après avoir mené l'intégralité de la rencontre, Golfe Juan a bien failli se faire doubler sur le fil grâce à un retour tonitruant d'Aubenas dans les cinq dernières minutes, bien porté par son bouillant public. Mais revenons 40 minutes plus tôt:
 
Une rencontre entre deux formations classées à la 3e place ne pouvait qu'être passionnante et le public ne fut pas déçu ! Dès l'entame, Golfe Juan met du rythme en attaque et trouve rapidement des solutions notamment par Mollinari en pénétration et Benzeval à l'intérieur. De son côté, Aubenas est également actif offensivement grâce à son shooteur Soeria et reste donc au contact (5-4 puis 11-12 à la 5e minute). L'Azuréa est décidemment en forme dans ce 1er quart-temps et va le prouver par trois minutes efficaces signées Vullin à trois points puis Galas sur la ligne des lancers-francs. Aubenas est alors logiquement relégué 18-24 puis 19-27 à la fin des dix premières minutes.
 
Golfe Juan continue sa course en tête en ce début de 2e acte mais Aubenas ne tarde pas à réagir toujours par ce diable de Soeria (17 pts pour lui en première mi-temps !) qui permet aux siens de rester au contact 34-38 à la 15e. Mais Golfe continue son récital offensif par son duo extérieur Deblangy-Vullin qui allume la mèche derrière l'arc. Ainsi l'ACGJV passe pour la première fois la barre des dix unités d'avance 54-44 à moins d'une minute de la pause, dans une salle étonnement silencieuse !
 
De retour aux vestiaires, les hommes de Brice Tardevet enfoncent le clou par Gael Benzeval, ultra dominateur sous les paniers. Celui-ci marque à plusieurs reprises et permet à ses coéquipiers de prendre cette fois 14 points d'avance 51-65 à la 15e minute. Cependant, Aubenas réussit à limiter la casse revenant à 70-63 à la 29e avant que Golfe ne conclut très efficacement cette 3e période par l'adresse de Deblangy en menant logiquement 75 à 64.
 
Les dix dernières minutes seront beaucoup défensives: Aubenas monte d'un cran sa défense et fait douter les offensives azuréennes. En l'espace de trois minutes, la précieuse avance au tableau d'affichage fond comme neige au soleil. Parks, discret jusque là, est dominateur au rebond offensif et voici les locaux qui reviennent 80-85 à la 35e... De son côté, l'Azuréa est trop fréquemment pénalisée par les fautes, notamment pour le duo intérieur Bonelli-Galas. Aubenas se régale sur la ligne des lancers francs pour mettre encore un peu plus de pression sur nos protégés. D'autant que le public se réveille et pousse les siens comme jamais ! Malgré plusieurs attaques ratées par Golfe, Aubenas n'arrive toujours pas à égaliser dans une ambiance électrique où la moindre erreur peut être fatale. Lellouche rentre alors deux paniers pour garder quatre points d'avance à moins d'une minute de la fin (87-83). Benzeval d'un côté puis Parks de l'autre amènent le score à 90-86.
Jean-Joseph entretien l'espoir par une pénétration à 35 secondes 90-88. Suite au temps mort, Golfe Juan va de manière invraisemblable perdre le ballon pour cinq secondes sans dribble. 90-88, Il reste 20 secondes et possession pour Aubenas: dans une ambiance incroyable, Jean Joseph temporise et déclenche son tir à trois points à deux secondes du buzzer... le ballon ricoche sur le cercle puis ressort !! Golfe Juan peut alors exploser de joie et remporter une précieuse victoire chez un concurrent direct au podium !
 
Félicitations aux hommes de Brice Tardevet qui réalisent là une superbe performance qui leur permet d'occuper seuls la 3e place au classement, avant de recevoir samedi prochain l'équipe d'Aix Maurienne au gymnase Allinéï.
Golfe Juan a réalisé un véritable hold-up hier sur son parquet en venant finalement à bout d'une coriace équipe d'Oullins Ste Foy. Pourtant, l'Azuréa aura été mené tout au long de la rencontre par des visiteurs pleins de vitesse et d'adresse qui auront compté jusqu'à 18 points d'avance au 2e quart-temps !
 
Le match débute vraiment mal pour les hommes de Brice Tardevet: la défense est oubliée, Oullins en profite pour marquer ses paniers facilement sur contre-attaques et sur tirs extérieurs. De plus, la maladresse golfiane sous les panneaux est flagrante. Ainsi, Oullins mène 4-0 puis 15-5 après cinq minutes de jeu. La suite ne s'arrange pas, bien au contraire. Incapable de produire un basket cohérent, l'ACGJV accumule en plus les ballons perdus (13 dans cette 1ere mi-temps !) ce qui arrange drôlement les affaires visiteuses: 27 à 13 à la 9e minute !!
 
Malgré les rotations et les changements de défense, rien n'y fait en ce début de 2e quart-temps: Golfe Juan déjoue totalement alors qu'Oullins joue efficacement et simplement en imposant son rythme à la rencontre (31-17, 12e puis 34-19 à la 15e). Cette première mi-temps est un vrai cauchemar pour les coéquipiers de Robin Deblangy qui manquent quasiment tout ce qu'ils entreprennent en attaque (25-42 à la 19e minute)! Seulement 27 points marqués en deux quart-temps pour la meilleure attaque de la poule ! Ainsi la pause est sifflée sur un score accablant de 27 à 42 pour Oullins...
 
L'Azuréa ne pouvait pas plus mal jouer et se remet alors en question dans les vestiaires. Sans paniquer et de manière cette fois collective, Golfe va progressivement revenir dans cette partie pour le moins mal engagée. Benzeval marque enfin à l'intérieur, imité rapidement par Galas et Mollinari (31-42 à la 22e). Mais c'est surtout en défense que la situation va évoluer favorablement. En effet, les jaunes et bleus "resserrent les boulons" et provoquent à leur tour des ballons perdus adverses. Mollinari à mi-distance et Vullin à trois points soufflent la révolte azuréenne: 44-49 à la 28e das un gymnase Allinéï soudainement redevenu chaudron ! Golfe pousse encore un peu plus en cette fin de 3e quart-temps remporté 21 à 7 (48-51 pour Oullins, 30e).
 
L'Azuréa, porté par ses supporters bouillants, continuent à défendre le plomb collectivement et passe enfin devant au tableau d'affichage à la 33e minute 52-51 ! Les deux équipes ne se lâchent pas et le suspens monte encore d'un cran ! Galas fait son travail sous les paniers et Deblangy est impeccable sur la ligne des lancers francs (57-55, 58-58, 63-60 puis 63-62 à la 39e). L'ambiance est irrespirable dans cette dernière minute. 64-62 pour Golfe qui a la possession, rate plusieurs tirs consécutifs mais prend à chaque fois ses rebonds offensifs, ce qui laisse favorablement égrener le temps. Oullins ne se remettra pas de cette mauvaise défense finale et peut alors s'en mordre fortement les doigts.
 
Golfe Juan s'impose finalement 66-62 dans un match aux nombreuses imperfections mais qui a aussi montré combien nos joueurs avaient des ressources pour rester une nouvelle fois invaincus dans leur gymnase depuis janvier 2009 !
 
Les réactions:
Robin Deblangy: "Ça a été clairement un match à deux visages. On a été dominé dans tous les secteurs du jeu en première mi-temps, avec en plus une maladresse inhabituelle. Mais on savait que cela ne pouvait pas durer, on a gardé confiance! On savait que l'on pouvait gagner, et que c'est ensemble qu'on le ferait.
En deuxième mi-temps, On s'est tous donné à 100% en défense de manière collective, on a également rentré quelques paniers qui nous ont donné confiance et la situation s'est inversée. La dynamique était de notre coté. En plus notre public a commencé a donner de la voix et cela nous a poussé! C'est une victoire très importante non seulement car Oullins est une équipe forte et combative qui ne mérite pas son classement actuel, mais surtout parce que cela nous prouve une fois de plus que l'on est capable de renverser des situations très mal embarquées.. Et de gagner car l'essentiel c'est la victoire."
 
Julien Arnéodo (assistant coach): "C'est le genre de match dont on ne retiendra que le score. Même si l'on peut apprécier la vaillance de toute l'équipe pour retourner une situation plus que compliquée. Nous avons subi tout au long de ce match, et nous pouvons féliciter l'équipe d'Oullins qui a parfaitement concrétisée toutes ses actions. D’où cette première mi-temps catastrophique, ou l'on s'est fait prendre énormément de "courants d'air". Je tiens à féliciter tous les joueurs pour nous avoir montrer un tout autres visage durant cette seconde mi-temps, où nous avons su faire la différence notamment sur l'impact physique et une meilleure gestion de certains moments clefs. Pour résumer, les 2 points sont dans notre poche et c'est tout ce qui compte. Mais cela doit nous alerter sur la suite des évènements, dès samedi prochain avec un déplacement à Avignon qui en sont au même point que nous (4victoires/1défaite). Et cette fois-ci on sera en "terrain hostile". Une chose est sure on ne fera pas le déplacement pour rien. Comme à chaque fois on lâchera rien !! "
 
Gaël Benzeval: "Malgré une mauvaise entame de match, on a su tous ensemble défendre et remporter ainsi la victoire à domicile. Personnellement, j'ai eu du mal dans ce match avec beaucoup de maladresse en première mi-temps ce qui a mis l'équipe dans une mauvaise phase. En deuxième mi-temps, j'ai repris confiance et défendu avec l'équipe pour gagner ce match."
Il fallait réagir rapidement après la défaite samedi dernier en Avignon. Et l'Azuréa n'a pas tardé à remettre les pendules à l'heure ce soir en venant à bout d'une coriace équipe d'Andrézieux.
 
D'entrée de jeu, Golfe est appliqué en attaque et sait patienter pour trouver à plusieurs reprises le duo intérieur Galas-Benzeval (6-4 puis 11-8 à la 5e minute). Andrézieux réplique parfaitement par Amougui en pénétration mais cela n'empêche par Golfe Juan, par Carlo Vullin à mi-distance, de garder quelques unités d'avance tout au long de ce premier quart-temps: 19-15 puis 23-18 à la 10e minute.
 
L'ACGJV continue à durcir sa défense, ce qui lui permet d'être plus efficace en attaque par l'intermédiaire de Joseph Galas qui est omniprésent en alignant pas moins de 13 points consécutivement: 27-18 à la 12e. Cela ne suffit cependant pas à éloigner pour de bon Andrézieux qui laisse passer l'orage par son américain Dreshawn, pour revenir une première fois au tableau d'affichage (31-27). Même histoire quelques instants plus tard lorsqu'après avoir compté 9 unités d'avance (38-29), Golfe se fait encore rejoindre 40-36 à la 19e... frustant !
 
De retour des vestiaires, le match tombe alors dans un faux rythme, consécutivement à la mise en place de la défense de zone par Andrézieux. Golfe Juan s'appuie toujours sur une bonne défense ainsi que sur Yann Mollinari qui avait été préservé sur la banc toute la première mi-temps: 49-42 puis 51-45 à la 25e minute. Le match parait quelque peu lent mais l'intensité physique est bien présente, surtout en défense. Golfe réussit alors une nouvelle fois à créer un écart intéressant (55-47) à la fin d'un 3e acte plutôt défensif (13-12 pour Golfe) .
 
Mais une nouvelle fois, les visiteurs vont refaire surface grâce à leur défense qui gêne les offensives locales, d'autant que l'adresse derrière l'arc fuit trop souvent les mains de nos protégés. Andrézieux égalise une première fois 55-55. Il faut deux paniers lointains du duo Lellouche-Deblangy pour redonner un peu d'air aux jaunes (61-55)...de courte durée puisque Andrézieux égalise à nouveau à la 35e (61-61) ! C'est alors que Benzeval va sortir le grand jeu par une belle activité offensive (8 points en 3 minutes) dont un magnifique dunk à deux mains bonifié sur une belle pénétration de Mollinari (68-61). Les visiteurs ne s'en remettront pas et laissent définitivement les coéquipiers de Robin Deblangy s'envoler vers la victoire 75-67 !
 
Un succès certes laborieux mais qui permet à l'Azuréa de continuer son bonhomme de chemin en haut du classement après sept journées de championnat !
 
Prochain rendez-vous samedi 5 novembre avec la réception au gymnase Allinéï de l'équipe de Feurs !
L'Azuréa avec les tripes !
 
L'Azuréa Club de Golfe Juan a réalisé l'essentiel hier soir en s'imposant sur son parquet face à la bonne équipe de Ouest Lyonnais. Mais que cela fut difficile ! Face à une équipe également diminuée par deux blessures, les hommes de Brice Tardevet avaient eu la très bonne idée de convaincre Clotaire Naah de rendre un petit service pour remplacer Jérémie Bonelli !
 
Robin Deblangy ouvre les débats par un beau panier à trois points avant que les visiteurs ne réagissent par Vauquois à l'extérieur (10-8, 5e minute). L'OLB joue en toute décontraction et pose beaucoup de problèmes aux locaux, toujours par Vauquois, remarquable par sa polyvalence. Ainsi, les Lyonnais créent logiquement le premier écart 19-14 à la fin du premier quart-temps.
 
Et cela ne s'arrange pas en ce début de 2e quart-temps. Le jeu rapide imposé par l'OLB est diaboliquement efficace et lui permet de mener désormais 25-14 à la 11e puis 29-16 une minute plus tard ! Sonné, Golfe Juan passe en défense de zone et va ainsi progressivement revenir au tableau d'affichage car les visiteurs ne sont pas très adroits autour de l'arc. A l'inverse Mollinari à trois points, Galas sous les panneaux et Deblangy sur contre-attaque sonnent la révolte azuréenne. Poussés par leur public, les jaunes et bleus recollent aux baskets lyonnaises (28-31 puis 32-33 à la 19e) puis passent même devant juste avant la pause 39-36 !
 
Un autre match commence alors car l'ACGJV développe enfin son basket habituel à domicile: défense resserrée, contrôle du rebond et jeu rapide efficace. Ouest Lyonnais ne tient pas le rythme et voici Golfe qui mène 48-38 à la 23e minute. Les visiteurs sont diminués par les fautes et surtout par un manque cruel de rotation, se reposant quasi-exclusivement sur le jeune Vauquois à l'extérieur (50-44, 25e minute).
Cependant, l'Azuréa n'arrive pas à porter définitivement l'estocade et laisse une nouvelle fois espérer les visiteurs en cette fin de 3e acte (60-54).
 
Décidemment, cette équipe lyonnaise joue sa carte à fond et n'abdique pas, grâce notamment à son intérieur M'Boli ultra présent au rebond offensif (64-58, 32e). Alors que l'on sent l'OLB tout proche, Golfe Juan va alors pouvoir compter sur son shooteur providentiel, Carlo Vullin, jusque là discret et surtout très bien contenu par les défenseurs adverses. En l'espace de 2 minutes, Vullin enchaine consécutivement trois paniers longue distance pour donner 11 points d'avance (73-62)...une véritable aubaine salvatrice !
Les visiteurs ne s'en remettront pas et cèderont définitivement, cette fois sous les innombrables paniers de Joseph Galas à l'intérieur ou aux lancers-francs (23 pts à 100% et 20 rebonds pour lui !).
 
Une victoire finale 80 à 69 qui confirme le très bon début de saison des hommes de Brice Tardevet qui pointent à la 2e place au classement avec trois succès pour une seule défaite.
 
Prochain rendez-vous samedi 15 octobre à 20h avec une nouvelle réception au gymnase Allinéï face à l'équipe d'Oullins Ste Foy.
L'Azuréa répond présent !
 
Golfe Juan n'a pas manqué son premier rendez-vous devant son public, venu très nombreux ce soir ! Une victoire convaincante 87 à 69 qui lance véritablement la saison face à une solide équipe d'Aubenas.
 
Pourtant, l'ACGJV devait se passer de son dragster Robin Deblangy, non remis de son entorse à la cheville. Mais d'entrée de match, Golfe impose son basket et prend immédiatement les commandes au tableau d'affichage (7-4 à la 2e minute). Mollinari rajoute même deux paniers de loin pour créer un bel écart 15-4 après 4 minutes de jeu. Mais Aubenas se réveille enfin et s'appuie plusieurs fois sur l'ancien joueur de NBA Cherokee Parks pour réduire l'écart (15-12 puis 19-15 à la 10e.)
 
Le 2e quart-temps redémarre comme le premier, avec notamment une belle domination des locaux en attaque qui mènent 24-17 à la 12e. Mais les visiteurs laissent passer une nouvelle fois l'orage et recollent tranquillement sur une belle adresse à trois points (30-28 à la 15e). Il est vrai que l'Azuréa baisse en régime, surtout en défense ce qui permet à Aubenas de passer même devant 37-33 à moins de 2 minutes de la pause. Suite au temps mort, la réaction azuréenne ne se fait pas tarder par une égalisation à 37 à la fin des 20 premières minutes.
 
Tout reste donc à faire à la reprise ! D'entrée, Golfe Juan s'appuie à deux reprises sur Benzeval à l'intérieur qui donne six unités d'avance (43-37). L'Azuréa étouffe soudainement son adversaire qui n'arrive pas à repartir de l'avant ! Les contre-attaques et les pénétrations pleuvent alors pour nos protégés qui passent la barre des dix points d'avance à la 25e (51-39). Aubenas tente de revenir tant bien que mal mais Carlo Vullin se charge juste avant la fin du 3e acte de les renvoyer à la douzaine (65-53, 30e).
 
Le dernier quart sera à sens unique tant Golfe Juan domine son adversaire. Le rythme et l'adresse est incontestablement du côté des hommes de Brice Tardevet (69-55, 32e puis 73-58 à la 35e). Aubenas s'éteint tout doucement et laisse le jeune Jordy Guillard s'éclater à la marque (6 points consécutifs pour lui). Golfe finit cette rencontre en trombe grâce à une bonne gestion des dernières possessions pour l'emporter finalement 87 à 69 !
 
Une belle victoire devant un public ravi de la séduisante et prometteuse prestation de ses protégés !
 
Prochain match samedi prochain avec un difficile déplacement à Aix Maurienne !
Une défense de fer !
(8-14, 17-17, 16-28, 24-21)
 
L'Azuréa a frappé un grand coup hier soir en allant s'imposer sur le parquet d'Aix Cabriès, 4e au classement. Une victoire qui rapproche encore un peu plus les hommes de Brice Tardevet de la Nationale 2 ! En effet, à 3 journées de la fin et avec deux points d'avance sur Le Cannet, 2e, qu'ils recevront lors de la prochaine journée, les jaunes et bleus sont extrêmement bien placés pour atteindre l'objectif de début de saison.
 
Le match d'hier soir fut splendide d'intensité défensive qui fut la clé de cette rencontre très physique. Sous les chaleureux encouragements des nombreux supporters ayant fait le déplacement, Golfe Juan ouvre parfaitement les débats en verrouillant l'accès à son panier (9-2 à la 6e minute, puis 12-4 à la 8e). Aix est étouffé par la pression défensive imposée par nos protégés et subit en conséquence de nombreuses contre-attaques signées Robin Deblangy: 14-8 à la fin du 1er quart-temps.
 
Après ce superbe départ, le rythme perd un peu en intensité, ce qui profite à Aix qui recolle au score 16-13 puis 18-14. Les deux équipes jouent alors des coudes à l'intérieur pour alimenter la marque. A ce petit jeu, Joseph Galas se régale en provoquant fautes sur fautes, impeccablement converties sur la ligne de lancers-francs. Golfe Juan maintient alors entre 5 et 10 points d'avance tout au long de ce 2e quart-temps, conclu sur le score de 31 à 25 pour l'Azuréa.
 
Mais l'ACGJV va gagner son match lors du 3e quart-temps. En effet, dès la reprise, Golfe ressert une nouvelle fois sa défense et oblige les visiteurs à perdre de nombreux ballons, immédiatement exploités à la perfection sur jeu rapide par Deblangy. Sous une telle pression défensive, Aix-Cabriès n'y arrive plus et accumule les mauvais choix. L'écart enfle alors très vite pour Golfe, de 33-25 à la 21e à 54-34 cinq minutes plus tard... le trou est définitivement fait ! Ce 3e quart-temps salvateur pour les coéquipiers de Clotaire Naah, se conclut sous le score de 59 à 41 !
 
Lors des cinq premières minutes de ce dernier acte, Golfe Juan gère parfaitement sa vingtaine de points d'avance et l'on semble se diriger vers une succès très aisé. Mais de manière assez invraisemblable, Aix va progressivement revenir dans la partie. En effet, Golfe Juan relâche sa concentration et tente de gérer l'avance alors qu'il reste encore beaucoup de temps. A l'inverse, l'adresse locale revient comme par magie, agrémenté d'une défense tout terrain très agressive. En moins de deux minutes, Aix réduit de moitié son retard et revient à 73-63 puis 73-65 à 90 secondes de la fin. Ce qui laisse même imaginer un incroyable retournement de situation!
C'est alors le moment choisi par Clotaire Naah pour faire une superbe interception et marquer deux points qui achèvent les derniers espoirs locaux. Golfe Juan se permet même le luxe de rentrer un ultime panier à trois points au buzzer par Carlo Vullin, portant ainsi l'estocade, sur le sore final de 80 à 65 !
 
Félicitations à nos joueurs pour cette superbe victoire à l'extérieur qui permet de préparer dans de bonnes conditions (malgré la suspension de Joseph Galas) le match décisif de cette saison, samedi 26 mars au gymnase Allinéï contre Le Cannet !
Golfe Juan a remporté hier soir le match qui lui ouvre définitivement les portes de la Nationale 2 !!!
 
Et quel Match !!! Un gymnase Allinéï rempli comme jamais il ne l'a été auparavant, une ambiance de folie tout au long de ce derby, intense, indécis, physique, au suspens halletant et au final salvateur !
 
Les hommes de Brice Tardevet ont atteint leur objectif avec le coeur d'une vraie équipe soudée! Avec les absences de Joseph Galas et Jordy Guillard, l'Azuréa a du composer, s'adapter, lutter tout au long d'une partie formidable d'intensité et de rythme, avec des phases de jeu dignes de niveaux supérieurs.
 
L'équipe du Cannet aura donné du fil à retordre durant quarante longues minutes, ne lâchant rien et espérant jusqu'au bout une victoire à l'arrachée !
 
Après une présentation digne des plus grandes salles de NBA et un entre-deux donné par William Motti, le derby pouvait enfin débuter ! Golfe Juan attaque immédiatement et prend les commandes au tableau d'affichage par le duo Mollinari-Lellouche (7-4 puis 14-11 à la 5e minute). Mais Le Cannet répond parfaitement par Morabito à trois points et Nadjimbaye à l'intérieur (18-19 à la 9e minute). Par deux paniers consécutifs, Yann Mollinari redonne l'avantage aux siens à la fin d'un 1er quart-temps extrêmement rythmé (23-20).
 
Le 2e acte ne faiblit pas d'intensité, les deux équipes se rendant coups pour coups. Jérémy Bonelli à l'intérieur fait du bien aux locaux mais la tendance est identique pour les visiteurs par l'intermédiaire de ce diable de Morabito (27-25, 32-29 puis 38-37 à la 19e minute). Cependant, en l'espace de 30 secondes, Golfe accélère et passe un 7-0 par le duo Vullin-Deblangy pour rentrer aux vestiaires avec 8 précieuses unités d'avance (45-37).
 
A la reprise, l'Azuréa monte en intensité défensive et gêne les montées de balle du Cannet. Les interceptions offrent l'occasion à Robin Deblangy de conclure des contre-attaques qui portent le score à 51-40 à la 22e minute ! Le public s'enflamme et porte ses protégés comme dans un chaudron gonflé à bloc ! Même si l'entrée de Piault fait du bien au Cannet, Yann Mollinari par deux beaux paniers lointains maintient le cap des dix points d'avance (59-49 puis 65-56 à la 29e minute).
 
Un dernier quart-temps tendu, extrêmement tendu! En effet, par une défense tout terrain, Le Cannet se rapproche inexorablement de Golfe ! Perdant des ballons, l'Azuréa baisse en efficacité et laisse son adversaire pointer son nez à l'entame des cinq dernières minutes (de 69-62 à 71-68 à la 35e). Les fautes s'accumulent pour l'ACGJV ce qui permet à Nadjimbaye et Papiyon de convertir leurs lancers-francs: égalisation à 71 partout: tout simplement irrespirable !!
Il reste moins de 30 secondes à jouer: 78-76 pour Golfe Juan qui tergiverse en attaque, ne trouvant de solution.... jusqu'à ce que Robin Deblangy délivre les siens par un panier à trois points venu d'ailleurs et qui donne 5 points d'avance 81-76 !! La salle exulte de joie, les supporters hurlant de plaisir !! Le Cannet échoue dans sa dernière tentative et ce même Deblangy parachève la victoire finale sur la ligne de lancer-francs (83-76) !
 
L'Azuréa laisse alors éclater sa joie, en parfaite communion avec les centaines de spectateurs qui acclament leurs champions pendant de longues longues minutes ! Dans ces moments là, le basket est vraiment magique ! Que d'émotion dans les yeux de tous, petits et grands !! Golfe accède à la Nationale 2 après une saison magnifique et ultra méritée !!!
 
Félicitations aux joueurs, entraineurs, dirigeants et surtout un immense merci à tous pour votre présence et votre inconditionnel soutien !! MERCI !
C'était le match à ne pas manquer pour les deux équipes dans l'objectif de la montée ! Et c'est Golfe Juan qui l'a finalement emporté dans un match maîtrisé de bout en bout !
 
Dans une ambiance indescriptible et un gymnase Allinéï plein à craquer, l'Azuréa débute ce derby pied au plancher: une défense de fer, des contre-attaques éclairs, des paniers à trois points qui pleuvent dans tous les sens. Si bien qu'après seulement cinq minutes de jeu, Golfe a déjà fait le trou, notamment par Robin Deblangy sur jeu rapide (21 à 7): tout simplement incroyable ! Mandelieu est submergé de toute part et tente en vain de résoudre le problème de manière individuelle. Leur maladresse est une aubaine pour les hommes de Brice Tardevet qui, très collectivement, jouent sur un nuage: 30-14 à la 9e avant de finir ce premier quart-temps de rêve sur le score invraisemblable de 32 à 15 !
 
Dans le 2e quart-temps, Golfe Juan, déchainé, continue son festival collectif pour le plus grand bonheur de ses nombreux supporters, 37-15 puis 43-17 à la 15e minute. Mandelieu n'y arrive pas et reste uniquement sur une stratégie individualiste pour tenter de colmater la brèche. De l'autre côté, Carlo Vullin nous gratifie d'un superbe 3/3 à trois points qui offre 22 longueurs d'avance à la pause 54-32).
 
Après une telle première mi-temps, le rythme va s'atténuer progressivement dans le 3e quart-temps. La défense se resserre et l'orgie offensive se calme nettement. Golfe maintient toutefois ses vingt points d'avance durant huit minutes (61-35, 63-42 à la 25e puis 66-48 à la 29e). Alors que Mandelieu retrouve quelque peu des couleurs, Robin Deblangy soulage les siens par deux paniers longue distance, concluant ainsi le 3e acte sur le score de 69 à 48.
 
Les dix dernières minutes sont hâchées par de nombreuses fautes et une tension palpable car Mandelieu s'accroche de plus en plus. Sa défense tout terrain gêne les montées de balle locales et lui permet de revenir petit à petit au score (71-54, 32e). L'adresse de Quiviger à trois points rapproche encore un peu plus les siens à la 34e minute: 73-61 puis 73-63 à la 35e ! On n'ose croire alors à un retournement de situation ! L'Azuréa laisse alors passer sagement l'orage visiteur et repart de l'avant en provoquant à nouveau des fautes qui conduisent efficacement Joseph Galas sur la ligne de lancer-francs (80-67, 38e). A 60 secondes de la fin, le public survolté peut alors laisser éclater sa joie ! Golfe Juan l'emporte finalement et de manière tellement logique sur le score de 83 à 67 dans une ambiance de folie.
 
Félicitation à l'équipe et un énorme merci à tous les supporters pour leurs chaleureux encouragements envers nos protégés qui sont plus que jamais leaders de la poule !
Le coup parfait !!!
 
Un derby comme cela, on en redemande chaque samedi !! Quel plaisir de voir une salle autant remplie et deux équipes qui se donnent à fond durant quarante minutes pour gagner ! L'Azuréa Club a fait vibrer ses nombreux supporters hier soir en s'imposant de six points, grâce notamment à un extraodinaire 4e quart-temps remporté 25 à 9 ! Pourtant, Le Cannet aura mené durant 35 longues minutes...
 
Le début de rencontre est très équilibré avec deux équipes qui se cherchent, s'observent, sûrement pour laisser le temps à la pression de redescendre quelque peu (7-7 à la 5e minute). Les phases de jeu sont poussives, maladroites même si les locaux par Morabito et son jeu rapide prennent les commandes au tableau d'affichage (17-15 puis 22-15 à la 10e).
 
Dans ce 2e round, Golfe Juan ne trouve pas son rythme habituel avec une défense trop poreuse laissant libre champs aux contre-attaques locales. En deux minutes, Le Cannet a logiquement fait le trou 28-18 ! Les changements de défense et de joueurs n'y font rien: Golfe subit en défense et manque de d'adresse en attaque. A l'inverse, les hommes de Daniel Paquet profitent de la moindre occasion pour accélérer de nouveau et laisser leurs adversaires à la limite de la barre des dix unités de retard (33-24 à la 15e puis 42-33 à la 19e minute). Sur une claquette au buzzer de Lellouche, Golfe Juan limite tout de même les dégâts à la pause en étant mené 44 à 35 !
 
Après une première mi-temps décevante, il est alors grand temps pour les coéquipiers de Yann Mollinari, laissé au repos jusqu'alors, de redresser la barre et montrer un autre basket. Mais la physionomie de la rencontre reste à l'identique... Le Cannet maîtrise parfaitement les débats et malgré un timide retour de Golfe à 48-41 (22e), les locaux repartent de l'avant par leur vitesse d'exécution et leur adresse lointaine signée Piault (58-47 à la 25e puis 63-53 à la 29e minute).
A la fin du 3e quart-temps conclu 65-55, on ne voit alors vraiment pas comment l'Azuréa peut inverser la tendance !
 
D'autant que rien ne s'arrange dans les deux premières minutes de ce dernier quart-temps. Golfe galère et reste à la limite des dix points de retard (67-58 à la 32e). Mais l'Azuréa n'est pas co-leader pour rien et va réussir à trouver des ressources pour revenir au score. Par deux fois à trois points et trois lancers-francs, Vullin, jusque là discret, retrouve son adresse au meilleur moment (69-66 pour le Cannet à la 34e). Lellouche perfore plusieurs fois la défense locale en pénétrations et voici Golfe tout proche, à seulement un point 69-68 !! Sur un panier longue distance signé Mollinari, dont la rentrée a fait beaucoup de bien, Golfe Juan passe enfin devant au score 71-69 devant ses supporters debouts et donnant de la voix comme jamais.
Mais Le Cannet réagit et repasse à nouveau devant 73-71 à 120 secondes de la fin par Piault... un vrai derby, comme on les aime, dans une ambiance de folie !! Golfe Juan défend vraiment bien en cette fin de match, coupant totalement du ballon son meneur Morabito durant de longs instants. Celui-ci force alors son jeu à l'entame de la dernière minute et accumule les mauvais choix. A l'inverse et collectivement, Golfe Juan gère pafaitement cette fin de rencontre, très tendue. Lellouche rentre ses lancers-francs et donne 4 points d'avance aux siens, 77-73 à 20 secondes puis 78-74 à 9 secondes du buzzer sur une anti-sportive de Morabito. La victoire est alors acquise pour les hommes de Brice Tardevet qui peuvent exploser de joie en remportant ce derby sur le score final de 80 à 74 !
 
Une sacrée performance pour Golfe Juan qui garde la pôle position au classement en compagnie de Mandelieu avant une prochaine journée très intéressante où les six premiers s'affrontent respectivement.
 
Toute l'équipe tient à remercier vivement les nombreux supporters qui se se sont déplacés et surtout l'ont encouragée haut et fort !
L'Azuréa très facilement !
 
L'Azuréa Club de Golfe Juan a largement dominé ce derby face à Cagnes sur Mer en s'imposant avec la manière sur le score de 94 à 65 !
 
Dans un gymnase Allinéï archi comble, les joueurs de Brice Tardevet ont parfaitement maîtrisé cette rencontre malgré trois premières minutes hésitantes où les ballons perdus ont permis aux visiteurs de mener 8-2 puis 11-6 à la 5e minute. Mais Robin Deblangy et Joseph Galas sonnent la charge pour les locaux qui recollent immédiatement au score (11-11 à la 6e). Yann Mollinari, de retour sur les parquets, y met également du sien et conclut ce premier quart-temps par 4 points d'avance 22-18.
 
Golfe Juan démarre ce 2e acte par un festival offensif signé Carlo Vullin à trois points sur la zone cagnoise. Le score enfle alors logiquement en faveur de l'Azuréa qui en plus défend extrêmement bien (29-22 à la 12e, 38-26 à la 15e). Les visiteurs prennent l'eau de toute part et ne s'en remettent qu'à des actions individuelles. A l'inverse, Golfe construit très bien ses actions de manière collective et cela paie très régulièrement (49-37 ouis 53-37 à la mi-temps).
 
A la reprise, l'Azuréa repart de plus belle en maintenant une pression défensive importante sur les montées de balle adverses. L'accès au panier est très difficile pour Cagnes sur Mer qui manque cruellement d'adresse près du cercle. Les contre-attaques fusent pour l'ACGJV qui creuse à nouveau l'écart (59-38, 22e puis 63-45 à la 25e minute). Le match est alors plié pour les coéquipiers d'un Joseph Galas très présent hier soir (21 points et 6 rebonds). Les changements de défense visiteurs n'y feront rien: l'Azuréa continue son récital collectif avec un danger offensif venant de partout (72-50 à la fin du 3e quart-temps).
 
Les dix dernières minutes sont à sens unique en faveur de nos jaunes et bleus qui jouent sur un nuage et régalent leur public! Les deux coachs ont depuis plusieurs minutes mis au repos leurs joueurs cadres dans ce dernier quart-temps qui tourne à la démonstration à l'image des jeunes Jordy Guillard et Florian Terreni (82 à 57 puis 94-65 au buzzer).
 
Félicitations à notre équipe qui a su parfaitement redresser le mauvais résultat à Mandelieu en ajoutant de plus la manière face à un concurrent direct à la montée.
 
Un grand merci à la troupe M'bye qui a parfaitement enflammé la salle par ses danses africaines ainsi qu'à Gary et Lydie pour les animations du match !!
 
Prochains matchs: à La Londe samedi 23 octobre, à Tarascon le 30 octobre, contre Aix le 6 novembre.
L'Azuréa échoue d'un rien...
 
Golfe Juan s'est malheureusement inclinée sur le "parquet" voisin de Mandelieu dans un derby qui a finalement tenu toutes ses promesses et ce dans une ambiance des plus chaudes ! En cause notamment un 2e quart-temps catastrophique...
Toujours privés de Yann Mollinari et après une semaine d'entrainement assez agitée par les blessures et les ménagements, l'Azuréa ne partait pas favorite dans cette rencontre.
Pourtant, les hommes de Brice Tardevet rentrent parfaitement dans ce match de haut de tableau par un jeu rapide efficace et de bonnes séquences sur jeu placé (13-9 à la 5e). Mandelieu réagit bien en restant collé aux baskets golfianes grâce au duo Cazalon-Renaud auteur de 16 points sur les 18 locaux (18-17 pour Mandelieu à la 10e).
 
Et puis soudain le trou noir... Minutes après minutes, l'Azuréa s'essoufle en attaque et oublie de replier en défense. Mandelieu s'en donne à coeur joie sur jeu rapide, choisissant avec réussite soit des paniers à trois points soit des finitions sur pénétrations. Ainsi les locaux, par ce diable de Cazalon, prennent dix points d'avance à la 15e minutes (31-21). Cet écart va perdurer pendant cinq longues minutes au cours desquelles les jaunes et bleus tentent de limiter les dégâts face à des locaux euphoriques (39-28, 29e puis 41-30 à la mi-temps pour Mandelieu).
 
A la reprise, la situation de s'arrange guère ! Mandelieu plante deux paniers à trois points et prend cette fois vraiment le large (44-30 à la 22e). Malgré les changements de défense, les coéquipîers de Jérémie Bonelli sombrent magré eux dans une maladresse près du panier et de nombreux ballons perdus. Ainsi Mandelieu possède le plus gros écart du match à la 24e minute (49-30 soit -19).
Mais l'Azuréa a du répondant et de la fierté. Par une défense plus ressoudée et une meilleure gestion offensive, nos visiteurs s'accrochent et reviennent lentement dans le match (52-40 25e puis 56-46 29e.)
 
Le dernier quart temps débute en fanfarre pour Mandelieu qui reprend quinze unités d'avance 67-52 toujours par l'inarrêtable Cazalon (32 points pour lui hier soir)!! Mais une nouvelle fois, l'Azuréa trouve les ressources pour revenir grâce à deux superbes paniers à trois points signés Carlo Vullin suivis d'une pénétration de Robin Deblangy. Le 8-0 (67-60) sonne la révolte et le réveil des supporters de Golfe à moins de cinq minutes du terme! Mandelieu est à l'agonie offensivement... Le hold-up semble alors tout proche lorsque l'Azuréa intercepte et revient à un petit point 69-68 à moins d'une minute de la fin...tout simplement inimaginable cinq minutes plus tôt !
Mais Mandelieu gère parfaitement ses dernières possessions en concrétisant sur la ligne de lancer-francs. L'Azuréa rate définitivement le coche pour la victoire et se contente alors de limiter le goal average pour le match retour (75-70).
 
Une défaite rageante car l'exploit était à la portée de main en toute fin de match. Nos hommes ont cependant fait preuve de combativité et d'envie pour revenir dans ce match gâché par ce deuxième quart-temps si peu prolifique. Un grand merci enfin aux nombreux supporters qui ont fait le déplacement en encourageant parfaitement nos joueurs.
L'Azuréa très facilement !
 
Pour son premier match de la saison, Golfe Juan a très logiquement dominé une modeste équipe corse en s'imposant 92 à 53. D'entrée de jeu, les locaux imposent leur rythme sur jeu rapide et s'appuient également sur Joseph Galas à l'intérieur pour alimenter rapidement la marque (33-12, 10e). Malheureusement, Carlo Vullin doit définitivement sortir sur une légère blessure à la cheville malgré deux paniers consécutifs à trois points.
Dans le 2e quart-temps, la domination azuréenne est accentuée en verrouillant l'accès au panier. Vascovato est littéralement étouffé et subit constamment la pression locale. La zone mise en place ne change rien puisque les hommes de Brice Tardevet sont adroits également derrière l'arc. A noter la belle prestation du jeune Ali Salam qui a joué très juste et sans complexe. L'Azuréa rentre tranquillement aux vestiaires sur le score de 52-21.
 
A la reprise, Golfe Juan s'efforce de ne pas tomber dans la facilité mais s'endort tout de même par le faux rythme imposé par les visiteurs. Le jeu perd alors en intensité pendant cinq minutes avant que deux "alley hoops" consécutifs signés Deblangy puis Terreni ne redonnent du punch à cette rencontre. L'Azuréa atteint alors logiquement la barre des quarante points d'écart à l'issue du 3e acte (72-32).
 
Les dix dernières minutes sont peu rythmées, Golfe dominant outrageusement son adversaire dans tous les compartiments du jeu. Les passes décisives pleuvent face à une défense corse à la dérive et qui n'attend que le coup de sifflet final qui intervient quelques minutes plus tard sur un dernier panier visiteur (92-53).