Gymnase Jacques Allinéi
|
04.93.63.84.80
Azuréa club Golfe-Juan Vallauris Basket ball
#GOGOLFE

Golfe vs CTC Lyon, belle victoire collective !

Source Résumé: http://index.osfb.net/
 
Il fallait bien que cette belle série s'arrête un jour mais nous n'aurions pas souhaité que ce fût le cas aussi tôt...

Nous savions, malgré les absences adverses concernant des joueurs majeurs, que cette équipe avait toujours un gros potentiel. Malgré ses difficultés cette saison et particulièrement à domicile, il ne fallait pas s'attendre à un petit match tranquille bercé par le soleil sur le bord de la mer! Rassurez vous, ce ne fût pas le cas! Bien qu'auteurs d'une entame assez faible en terme de jeu, nos joueurs ne vont pas vraiment se laisser distancer dans ce premier quart temps. Pourtant, Karaibrahimovic, à la baguette pour les Golfians, se chargeait de guider ses troupes et avec un Vebobe impérial au rebond, nous sortions de ce quart sans trop de dommages après avoir subi un peu dans tous les secteurs de jeu (20-15, 10e).

Une belle entame de deuxième partie, après avoir réglé les soucis au rebond, va nous permettre de revenir puis de passer devant pour la première fois (22-23, 13e). La rentrée de Mantas Kazonas, avec le passage en zone des Azuréens, allait faire sauter le verrou et ses sept points inscrits en quelques possessions nous mettaient sur orbite. Dès lors, sans vraiment maîtriser non plus notre sujet, nous allons faire la course en tête et terminer cette première mi-temps avec un léger avantage (33-35, 20e).

Le jeu était rugueux, par moment à la limite, et les palabres incessantes allaient commencer à détériorer "l'ambiance" et à mettre de l'électricité dans l'air! Très (trop!) permissifs, nos directeurs du jeu allaient laisser aux joueurs l'opportunité de décider de comment allait se dérouler la suite! Un nouveau passage de bonne facture, après un nouveau tir primé de Kazonas, nous voyait faire le premier break de ce match (33-40, 22e). Dès lors, la situation va devenir complètement incontrôlable. En premier lieu, notre incapacité à enfoncer le clou et à mettre la tête sous l'eau à un adversaire qui commençait à se noyer! Pire même, gâchant plusieurs possessions pour prendre un ascendant décisif, nous allons prendre un 8-0 et voilà Golfe Juan repassé en tête! Pendant ce temps, toujours autant de discussions et de décisions plus que douteuses (dans les deux sens!) vont mettre le feu aux poudres!
A quelques secondes de la fin de ce troisième acte, une action hallucinante va se produire! En plein repli, un de nos joueurs était victime d'un coup de pied volontaire en pleine course, en plein milieu du terrain et à la vue de tous! Il faut croire que ça n'est pas si grave puisque seule une antisportive était donnée (54-50, 30e).

Forcément, avec une telle fin de période, nous pouvions craindre que la rencontre ne se tende encore plus! Ce quatrième quart va malheureusement confirmer notre prestation qui ne ressemblait en rien à nos sorties depuis deux mois! Pourtant auteurs de matchs maîtrisés ces dernières semaines, de grande qualité même, nous allons totalement perdre le fil de la rencontre! Trop "démonstratifs", les techniques tombaient pour notre camp mais pire que cela, ce sont nos garants des règles du jeu qui ne vont plus rien maîtriser! Le match devenait totalement incontrôlable et ce ne sont pas les décisions dans le jeu, équilibrées en terme de boulettes, qui vont arranger la chose! Niveau basket, rien de plus à signaler dans cette dernière période totalement insipide de notre part et qui nous menait à un défaite rageante mais fort logique vu notre prestation (69-63, 40e).

Défaite donc après une belle série de cinq victoires! Pourtant, si sur le plan du jeu, Golfe Juan nous a totalement fait déjouer en nous stoppant sur nos points forts, comme au match aller, la fin de match laisse interrogatif. Alors que les deux équipes se serraient les phalanges non sans grincer des dents pour certains, le même joueur Azuréen, auteur du fameux coup de pied, va passer de "Pascal Gentil" à "Mike Tison" pour asséner un coup de poing à un de nos joueurs. Je vous laisse imaginer la suite... Le pire là dedans est que rien de cela n'aurait dû se passer si des sanctions plus fermes et sévères étaient tombées des deux côtés dès les premières tensions et surtout dès les premiers gestes très limites! Le joueur reste seul responsable de son geste mais que dire de nos directeurs de jeu qui ont laissé pourrir la situation sans broncher ou du moins sans sévir?
Une bien "belle soirée" qui ne restera pas dans les mémoires ou du moins dont on ne souhaitera pas se souvenir. Heureusement que nos formidables homologues dirigeants et supporters Golfians ont prouvés leur infaillible désir de bien recevoir après la rencontre. Un petit clin d’œil pour eux pour les saluer et les remercier au passage de cet accueil toujours au top!